Régulation d'un TGV

Les reportages photos
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Rey Le Bon
Messages : 228
Enregistré le : 19 févr. 2008 17:33
Localisation : CAEN, Calvados, Basse-Normandie, France, Europe, Terre.

Régulation d'un TGV

Message par Rey Le Bon » 23 nov. 2019 09:35

Coucou,

Bcp d'idées reçues et d’incompréhensions autour du montage des TGV. L'idée ici, est d'expliquer ce qu'il faut faire et pas faire lorsque l'on monte un TGV à la place d'une turbo "normal".

J'ai volontairement exclus les montages hybrides (décharge par dépression, régulation par moteurs électrique et autres délires d'ingénieurs) pour faire des généralités. Ce qui suis colle donc à 95% des turbos.

Commençons par le vocabulaire.

ACTUATOR. C'est le nom de la membrane de commande de la régulation des turbos. NON ce n'est pas une Wastegate. :rire2:

Image


SOUPAPE DE DÉCHARGE. Les "vieux" turbo ont une régulation par décharge, l'actuator commande, par pression d'air, la soupape de décharge (aussi appelé Wastegate). On appellera ce type de turbo des TURBOS A DÉCHARGE.

Sur cette animation, on vois bien l'actuator commander la soupape de décharge... :bravo12:

Image


Les TGV n'ont pas de soupape de décharge mais des aubes variables commandées par un Actuator.

Image

L'actuator commande la rotation du plateau de pivot des aubes. Je n'ai pas trouvé d’animation intéressante, il faudra faire un effort cognitif :nanana: :rire2: :rire2:

Ok, principe de fonctionnement des 2 types de turbo acquis. Passons à la régulation.

Sur le turbo à décharge, on a vus que l'air comprimé par le turbo entre dans l'actuator, pousse sur sa membrane interne et fini par actionner la soupape de décharge dés que la pression est suffisante.
Si l'on veux pousser plus fort la pression, il suffit de soit :
- Comprimer plus fort le ressort de la membrane (voir animation plus haut), en mettant des cales sur la fixation de l'actuator pour contraindre le ressort.
- Soit créer une fuite d'air sur la commande de l'actuator (le fameux robinet magique).

Coté TGV c'est TRÈS différent.
Autant un turbo à décharge est géré en tout ou rien, exemple : à 1B j'ouvre, en dessous je ferme.
Autant un TGV à une commande proportionnelle qui ouvre progressivement ses aubes.

Donc non, on ne peux pas correctement gérer un TGV en gardant l'actuator d'un 60.
Oui ça marche, le turbo vas charger et l'actuator vas ouvrir les aubes et donc réguler sa pression max mais on perd tout l’intérêt du TGV et de la proportionnalité de sa montée en pression.

Les actuator des TGV sont gérés par dépression. Les constructeurs utilisent le circuit de vide, des électrovannes, des capteurs de pressions différentiels, un calculateur moteur... bref, ce sont des usines à gaz. Avantage, une reprog et le boutonneux au fond du garage gagne 50cv avec le PC vissé sur les genou :rire2:

Il existe une autre solution. LA DAWES VALVE.

Voici le shéma du montage magique :alabierre:

Image


Cette fameuse vanne n'est qu'un bille contrainte par un ressort, c'est donc "réglable", on en reparle plus loin.
Le but est uniquement de casser le vide ce qui vas faire doucement, progressivement et PROPORTIONNELLEMENT bouger l'actuator.


Image


Rappel important : A pression de turbo nul => vide max sur l'actuator.
En clair, à l'opposé de l'actuator du turbo à décharge, celui du TGV est "actif au repos".

Sur le schéma, on vois la "Vaccum line", vous avez compris que c'est le circuit de vide.
Le "Dumper" est un clapet anti-retour de vide. Il est important, sans, on peut casser complètement le vide de la voiture... on peut perdre les freins quand le turbo est en pleine charge. Ce serait con :rire2: :rire2:
Les voitures ont souvent des clapets déjà existant (c'est le cas des 61 en 3L), mais si il n'y en à pas... il faut en mettre un.

Reste la "Needle valve" qui vas servir à régler la dépression. C'est elle qui vas donner la vitesse de retour à zéro de la géométrie.
Elle peut être placée ailleurs sur le circuit de vide et raccordé à l’atmosphère avec un petit filtre. Exemple :

Image


Photo d'un montage :

Image

Voici un kit complet vus sur ebay, spécial 3L di mais valable pour touts les TGV : https://www.ebay.co.uk/itm/Dawes-Valve- ... 1952897477
Attention, il manque le clapet anti-retour (le 3Ldi en à un d'origine).

Image


Comment ça ce règle ?

Le réglage de la Dawes vas donner la pression max.
Le réglage de la Needle vas donner la réactivité aux aubes et donc faire démarrer plus ou moins tôt le turbo. :yes12:

Je ne l'ai pas marqué... mais évidement, un mano de pression de turbo est absolument obligatoire quand on joue avec ce genre de matériel.

Un intercooler aussi, si l'on dépasse la pression d'origine calculée par les ingénieurs motoristes, on augmente la température des gaz (les fameux EGT pour Exhaust Gas Temperature ) au-delà des limites mécanique des matériaux. La casse est inévitable à + ou - long terme.

En parlant échappement, une augmentation du diamètre de la ligne d'échappement apporte un gros plus... Le volume de gaz expulsé est sans mesure avec un moteur d'origine. Et contrairement à une idée reçue, le turbo n'a aucunement besoin d'une contre pression pour fonctionner.

Toujours sur les idées reçus, les Dumb-valve, c'est pour les moteurs turbo ayant un papillon d'admission. Donc sur le Rd28t, ça sert à rien.

Pour les grosses prépa, une sonde EGT est évidement une bonne chose. Ça rassure le pilote et aide à régler le débit de gazoil (il influe directement sur l'EGT). Exemple : https://www.driftshop.fr/analyseur-temp ... m-egt.html

Il faut donc envoyer plus de gazoil. Sur un diesel, un rapport air/gazoil trop pauvre en carburant est destructeur. Trop riche, ça fume à mort mais c'est moins grave. Choisi ton camp :mdr12345:
Le sujet est complexe on vas donc s'arrêter au seul réglage de la LDA.
J'ai constaté, et je ne suis pas le seul (bisou JF :mdr12345: ), que la pompe d'origine du 60 assume un débit suffisant pour une pression de 1,4B. Au dessus, doigt de 12mm obligatoire. Et entre nous, au-dessus de 1,4B, passage en poussoir mécanique obligatoire aussi.

Je vous remet le lien tu tuto que j'ai fait sur la LDA. Rappel, c'est une approche pour appréhender le fonctionnement. Il n'y à pas de vérité, le réglage d'une pompe à injection c'est " un tout", un réglage identique d'une LDA sur 2 pompes différentes auras un rendu différent. C'est dus aux débits et avance propre à chaque pompe. En clair, il faut soit jouer à trouver le bon réglage, soit passer par un diéséliste pour caler avance et débit au petits oignon. C'est un métier. :classe1:

https://youtu.be/vdjduXALq0k

Dernière chose... le choix du turbo. Le point le plus important et le plus complexe. 2 écoles :
Apprentissage par l'expérience => Je te dit que c'est le top le TGV d'audi 2,5 V6 :yes12:
Apprentissage par le calcul => pour les pro, c'est tout ce que vous voulez sauf simple. :surpris1: :surpris1: :surpris1:

Ce dire, j'ai 2,8L donc je monte un turbo de Mercedes 270 CDI n'est pas une erreur. Mais est-ce le meilleur choix ? Surement pas.

L'idéal un turbo hybride avec un équipement mobile calculé pour le besoin (couple en bas, pression max, rpm max, courbe de couple initial...).

Donc soit on copie les copains avec des turbo d'audi, BM, Mercedes.. bizarrement je ne vois pas de Turbo d'Iveco ou de Volvo D5 :benben12:

Soit on achète du neuf et on fait un hybride qui vas, a coup sûr, faire un super job si le pro connais son taf.

Pour bien comprendre la complexité du choix du turbo, voici un petit lien de nos amis de chez JSO, ils connaissent leur taf... je suis un de leur fan :bravo12:

https://www.jsoclub.com/153/turbo.htm

Pour les TGV d'occasion, attention à 3 points :
Il ne faut pas de jeu sur l'axe (ni axial ni radial).
Il ne faut pas qu'en tirant sur la géométrie il y ai des points dures (une fois l'actuator démonté).
Et qu'il soit neuf ou d’occasion, ne jamais démarrer un turbo sec, il faut, soit remplir son orifice de lubrification en huile, soit laisser la pompe à huile faire le taf, c'est à dire, tirer sur le démarreur sans que le moteur puisse démarrer (injecteur déposé par exemple).

Voila, je pense avoir fait le tour. N'hésitez pas à laisser vos commentaires, vos corrections, vos retours d'expériences, de commenter vos choix de réglage et de matos posé...

Bisous.
Modifié en dernier par Rey Le Bon le 25 nov. 2019 11:13, modifié 3 fois.
La goutte d'eau qui met le feux aux poudres Image

Avatar de l’utilisateur
benpatroleric
Administrateur
Messages : 16304
Enregistré le : 14 mai 2008 18:23
Localisation : BEAUFORT LUXEMBOURG

Re: Régulation d'un TGV

Message par benpatroleric » 23 nov. 2019 14:42

:cartonne12: super 👍
longues vie à nos patrols

viewtopic.php?f=9&t=1137

Avatar de l’utilisateur
Off-road spirit
Messages : 244
Enregistré le : 19 mai 2008 20:27
Localisation : Marrakech
Contact :

Re: Régulation d'un TGV

Message par Off-road spirit » 23 nov. 2019 20:27

Merci Reynald pour ton explication tres claire.
http://www.raidtt.com

Vis tes rêves, ne rêve pas ta vie !!!

Avatar de l’utilisateur
Rey Le Bon
Messages : 228
Enregistré le : 19 févr. 2008 17:33
Localisation : CAEN, Calvados, Basse-Normandie, France, Europe, Terre.

Re: Régulation d'un TGV

Message par Rey Le Bon » 24 nov. 2019 11:15

Yess... fini. 4 jours pour faire un topik... je vieillis 😁😁😁

Et merci à Ben pour ce super forum luxembourgeois, hébergé aux îles Vierges avec des fonds Suisses :mrd:
La goutte d'eau qui met le feux aux poudres Image

Avatar de l’utilisateur
benpatroleric
Administrateur
Messages : 16304
Enregistré le : 14 mai 2008 18:23
Localisation : BEAUFORT LUXEMBOURG

Re: Régulation d'un TGV

Message par benpatroleric » 25 nov. 2019 15:40

Merci pour ce super tuto , et chut pour les coulisses du forum :mrd: :mrd: :mrd:
longues vie à nos patrols

viewtopic.php?f=9&t=1137

Avatar de l’utilisateur
Agades
Yan torp le saumon de Lyon
Messages : 2437
Enregistré le : 29 août 2009 00:19

Re: Régulation d'un TGV

Message par Agades » 25 nov. 2019 18:46

:cartonne12: Superbe travail ! :yes12: :yes12:
Qui vit sans folie n'est pas si sage que ça !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité